france japon comment obtenir visa vacances travail

La petite française et la quête du Visa Vacances Travail ou PVT

Parce que vous êtes beaucoup à m’écrire pour me poser la question, j’ai décidé de faire un petit article sur le working holiday !
Si vous voulez rester plus de 3 mois au japon et vivre une vraie expérience, c’est l’idéal !

Si vous envisagez de réaliser votre rêve et de faire un visa vacances travail au Japon, alors suivez France Japon et venez découvrir avec moi toutes les formalités pour obtenir ce précieux sésame !

Principe du visa vacances travail

Accord bilatéral signé en 1999 entre la France et le Japon, le working holiday a pour vocation d’encourager les échanges culturels entres nos deux beaux pays.
Grâce à ce dernier, nos chers petits français peuvent aller vivre durant 1 an (et pas plus ^_^) sur le territoire japonais tout en ayant la possibilité d’y travailler.
Grâce à la possibilité d’exercer une activité rémunérée, vous allez pouvoir bénéficier de moyens financiers pour assurer votre quotidien durant l’année qui va suivre.
Bien évidement, vous ne pourrez pas prendre n’importe quel emploi et vous devrez vous conformer à la législation en vigueur.

A noter : durant cette période vous ne pourrez également pas changer de statut

La question du Japan Rail Pass et le working holiday

Même s’il s’agit d’un visa de tourisme vous ne pourrez pas bénéficier du JR Pass.

Faut il parler japonais pour faire un PVT ?

Bien évidement ce n’est pas obligatoire, mais c’est conseillé d’avoir quelques petites bases et ce sera toujours un avantage pour votre dossier de candidature !

Quotas

Le PVT dispose d’un nombre quotas de délivrances qui varie chaque année (environ quelques milliers).

Conditions préalables

Pour effectuer une demande de visa vacances travail en bonne et due forme, vous devrez en tout premier lieu suivre les directives suivantes sous peine d’être immédiatement refusé.
Néanmoins (hélas), ce n’est pas parce que vous aurez respecté la procédure et fourni un dossier complet que vous serez assuré d’obtenir votre visa.
Aussi, je vous conseille de ne pas déposer votre dossier à la dernière minute pour vous permettre de retenter votre chance en cas de refus

  • Vous fournirez à chaque fois un document original certifié et sa photocopie
  • La demande de visa ou PVT est gratuite
  • Vous devez être âgé de 18 à 30 ans au moment de déposer votre dossier
  • Si vous êtes un ressortissant français et que vous habitez dans les DOM-TOM vous devrez contacter au préalable l’ambassade par téléphone pour lui signifier votre intention d’effectuer un working holiday
  • Vous devez obligatoirement vous rendre en personne à l’ambassade pour y déposer votre dossier
  • Tous les documents que vous fournirez devront être récents et ne pas être vieux de plus d’un mois
  • Votre dossier doit être déposé au consulat général dont dépend votre département de résidence
  • L’Ambassade peut être amenée à vous demander des documents complémentaires pour contrôler votre dossier
  • Si vous êtes un ressortissant français et que vous résidez à l’étranger vous devrez vous présenter physiquement à l’Ambassade du Japon afin de déposer votre dossier
  • Vous ne pouvez pas effectuer un visa vacances travail au Japon si vous êtes accompagné d’un enfant
  • Si vous avez déjà effectué un working Holiday au Japon vous ne pourrez pas l’effectuer une seconde fois
  • Si vous avez au moins un parent japonais (père ou mère) il est recommandé de contacter l’ambassade avant d’effectuer toute demande

Quelques nuances de visa (et non de Grey ^^)
Pour ceux qui se sentiraient l’âme rebelle, il faut savoir qu’il vous sera interdit d’exercer une activité portant atteinte aux bonnes mœurs (ce qui comprend les travailles dans les pachinko, boîtes de nuit, bars, cabarets, salles de jeux etc…).

Jours et horaires de dépôt du dossier (pour l’ambassade du Japon à paris)

ambassade du japon paris france

PS : vous n’avez pas besoin de prendre un rendez-vous pour déposer votre dossier de candidature.

Important : Même si l’ambassade est ouverte l’après midi, le dépôt des candidatures ne se fait que le matin

  • Du lundi au vendredi (sauf jours de fermeture exceptionnelle)
  • De 9h30 à 12h00

PS 2 :
En fonction de votre lieu de résidence, vous pourrez soit vous rendre a l’Ambassade du Japon à Paris, au Consulat général du Japon à Marseille, Strasbourg … ou au Bureau consulaire du Japon à Lyon. Aussi, n’hésitez pas à les appeler pour qu’ils puissent vous orienter.

Liste des documents à fournir lors de la constitution du dossier (avec photocopie ET original)

PS : Si vous avez un doute sur un champ à remplir, il vaut mieux le laisser vide et le renseigner sur place.

  • Un certificat médical attestant de votre bonne santé et condition physique (datant de moins d’ un mois)
  • Votre passeport français en cours de validité
  • Une photographie d’identité officielle (non scannée ni imprimée) datant de moins de 6 mois que vous collerez sur le formulaire. Pour info, votre photo devra laisser apparaitre la tête entière
  • Une lettre de motivation
  • Votre CV
  • Le Programme de votre séjour
  • Le formulaire de demande de PVT
  • Une enveloppe timbrée avec votre nom et adresse si vous voulez que l’on vous envoi votre visa par courrier
  • Un justificatif financier à votre nom

Bon à savoir
En ce qui concerne le justificatif financier, vous pouvez fournir au choix :

  • Un relevé de compte non bloqué avec un solde de 4500€ minimum (tamponné et signé par la banque : original + photocopie : c’est OBLIGATOIRE )
  • Un relevé de compte non bloqué avec un solde de 3100€ minimum (tamponné et signé par la banque : original + photocopie : c’est OBLIGATOIRE) avec un billet d’avion aller-retour d’une durée de 6 mois minimum dont la date de retour peut être modifiée

Ayant voulu effectuer un visa vacances travail au Japon, j’avais mis pas mal de sous de côté pour me permettre de mettre toutes mes chances de mon côté et bien figurez vous … qu’au moment de déposer mon dossier à l’ambassade on m’a reproché d’avoir trop d’argent ahahah (je mettais saigné pour mettre de côté 10 000 euros ).
J’ai donc dû faire un virement pour réduire mon solde et avoir en tout et pour tout 5000 euros ^^

MAIS POURQUOI ??? (me direz vous ^__^ ) je ne sais pas si c’était une excuse un peu « brodé » pour limiter les demandes, mais l’on ma expliqué que l’activité que je devrais exercer lors de mon visa vacances travail devrait servir à me fournir les moyens financiers de subvenir à mes besoins, financer mes activités et à répondre à l’ensemble de mes frais durant mon séjour.
Mes fonds étant trop importants le visa vacances travail ne se justifiait pas vu que finalement le travail n’était pas une nécessité (ahahaha pour une fois qu’on me disait que j’avais trop de sous)

Informations supplémentaires

  • Comme l’ambassade va conserver toutes les pièces de votre dossier, si vous voulez récupérer après examen de votre candidature, certain originaux … vous devrez en contrepartie présenter les copies de ces dits documents
  • Le dossier peut être rempli de façon manuscrite ou via un logiciel de traitement de texte
  • Vous devrez être en mesure de présenter tous les documents originaux
  • Si votre passeport indique une adresse dépendant d’une autre circonscription que celle dans laquelle vous déposez votre dossier, vous devrez fournir un justificatif de domicile à votre nom (quittance de loyer, facture edf etc…)
  • Toutes les signatures sur le dossier doivent être identiques à celle du passeport
  • Toutes les photocopies de justificatifs (ex relevé de compte) devront être certifiées par une signature et un cachet de l’établissement émetteur (limite si j’avais dû ramener mon banquier avec moi ahahha)

Le programme de mon séjour : mon petit vécu

Préambule : Les informations à ce sujet sont très contradictoires d’un témoignage à l’autre et surtout d’une ambassade à l’autre.
Ce que je vous présente n’est que mon vécu personnel qui date de 2014-2015 à l’ambassade du Japon à Paris

En plus de mes déboires liés à mes moyens financiers il faut savoir que j’ai dû me rendre plus de 4 fois à l’ambassade pour effectuer des modifications sur mon programme de séjour car je n’avais pas le temps de les faire sur place (comme je travaillais).
Même si beaucoup de sites affirment qu’il est assez aisé d’obtenir son PVT, je nuancerais cette affirmation en mentionnant quand même que cela dépend des quotas et de la conjoncture économique ^^
Car pour ma part, j’ai tenté de faire à plusieurs reprise une demande de visa en 2014 et elles ont toutes été refusées.

A chaque fois, on prétextait une excuse plus ou moins subliminale, différente à chaque fois ^^ pour me le refuser.
Déjà, j’avais trop de sous (cf plus haut), ensuite je travaillais trop d’heures par rapport à mes fonds, ensuite je ne devais pas rester qu’à Tokyo et enfin mon programme de séjour n’était jamais assez complet (on ma demandé de donner le nom de tous mes lieux de résidence, sites touristiques à visiter, budget alloué à chaque visite / activité …) c’était limite si je devais donner le nom des rues que j’allais emprunter ^^ (alors que d’autres témoignages préconisent justement le contraire pour éviter que l’on s’y perde avec trop de détails)

Après avoir lu pleins d’avis ventant la facilité d’obtention du working holiday, inutile de vous dire que je suis tombée de haut ^^
Aussi, faites bien attention et réfléchissez bien à votre séjour lorsque vous le planifierez !
Il est recommandé d’avoir des connaissances sur place (ce que j’avais aussi ) et de bien réfléchir à votre activité professionnelle.

Conseils pour obtenir votre working holiday

france japon visa vacances travail re entry

Pour éviter de revivre mes petits déboires je ne vous conseille que trop de bien préparer votre dossier (programme + lettre de motivation) et de vous y prendre à l’avance dans le cas ou vous devriez le modifier.
Soyez honnête et réaliste dans vos propos même si ce n’est pas évident et qu’il est fort possible que votre programme soit modifié une fois sur place.
Que ce soit dans votre manière de rechercher un emploi (cf Hello Work ou JAWHM), le nombre d’heures de travail que vous allez faire par semaine ou votre salaire en yen …. il faudra être le plus réaliste possible.
L’ emploi du temps et votre budget sont des éléments déterminants dans votre dossier.

A noter
En aucun cas l’activité que vous effectuerez ne pourra être l’objectif principal du séjour.
Le working holiday devant rester avant tout un voyage touristique basé sur des échanges culturels.

D’ailleurs, que ce soit votre salaire, votre loyer ou les dépenses en visites que vous comptez faire… on vérifiera que votre solde soit toujours positif et que vos estimations soient réalistes.
Pour ce qui est de votre planning, il faudra mentionner le temps alloué à chaque tâche. Exemple : allez-vous travailler à temps plein, à mi-temps, ferez vous du sport, prendrez vous des cours de japonais … ?
Si vous êtes amené à le modifier, tenez compte du fait que l’ambassade aura conservé l’ historique de vos demandes et sera sans doute amenée à les comparer.
Pour votre PVT, l’honnêteté et la transparence primera même si je vous avouerais que la jeune femme qui m’avait reçu était peu enclin à m’aider et m’a obligé à faire quelques pirouettes sur mon dossier ^^.
Autrement, si vous avez fait plusieurs voyages au Japon, n’hésitez pas à le mentionner !
Même principe si vous avez des contacts sur place ou d’éventuelles propositions de jobs.

Ensuite, si vous parlez japonais ou que vous avez des bases, inutile de vous dire que c’est un vrai plus dans un pays où l’anglais est peu maitrisé.
Enfin, même si le fait d’avoir une « assurance voyage » n’est pas obligatoire pour obtenir votre PVT, elle constitue un avantage certain pour votre dossier.
En plus, elle couvrira vos frais médicaux ou d’hospitalisation en cas de problème (cf Chapka Assurances ).

Dernier point : mentionnez toutes les adresses de résidences que vous aurez. Même principe pour les entreprises éventuelles qui vous embaucheront ainsi que vos contacts.

Conseil supplémentaire : pour votre programme, n’hésitez pas à diviser votre séjour en 3/4 périodes dans des villes différentes pour souligner le fait que vous avez bien l’intention de découvrir le pays.
Même si rien ne vous oblige à suivre votre plan une fois sur place, c’est important de montrer que vous avez pris le temps de vous renseigner.

Quelques exemples de causes de refus

  • La volonté de s’inscrire dans une école ou une université (car pour ça, vous avez le visa étudiant)
  • Les ressources financières trop faibles. Plus c’est toujours mieux (enfin lol pas dans mon cas)
  • Un wwoofing trop long de plusieurs semaines
  • Une mauvaise répartition entre le temps alloué au tourisme et votre activité professionnelle sur place (autrement, c’est juste un visa de travail ou de tourisme)
  • ….

Une fois votre candidature acceptée (délai d’émission et retrait du working holiday)

france japon visa vacances travail re-entry

(Le visa est collé dans votre passeport)

Une fois votre dossier accepté vous devrez attendre entre 3 à 5 jours ouvrés pour obtenir votre visa vacances travail.
Le retrait de votre passeport et de votre visa s’effectuera à la date du jour inscrit sur votre ticket de retrait qui vous aura été remis au moment où vous avez déposé votre dossier.

Vous devrez venir récupérer votre visa l’après-midi entre 14h30 et 17h (du lundi au vendredi)

Si vous ne pouvez pas vous déplacer

  • Dans le cas où vous ne pouvez pas venir en personne récupérer votre PVT, vous pouvez demander à une tierce personne de le faire pour vous à condition que celle-ci soit munie du ticket de retrait qui vous aura été remis
  • Si vous habitez en province ou que vous ne pouvez vraiment pas vous déplacer, vous pouvez vous faire envoyer les éléments en fournissant au moment du dépôt du dossier une enveloppe CHRONOPOST avec votre nom et adresse. Bien évidemment,l’Ambassade décline toute responsabilité en cas de perte de votre passeport suite à son envoi par courrier

Quand partir ?

Une fois votre PVT obtenu, vous avez 1 an pour partir, à compter de la date d’émission de votre visa.

Combien de temps puis je rester au Japon ?

1 an

La question des impôts

Avec le visa vacances travail vous n’aurez pas à payer d’impôts. Ces derniers seront directement prélevés à la source par votre entreprise nippone .

Une fois sur place

  • Inscrivez vous en tant que visiteur dans le bureau d’immigration le plus proche de votre domicile. Ce dernier vous remettra alors une carte de résident (resident card). Mais on peut également vous remettre votre carte dès votre arrivée sur le territoire nippon au moment du passage des douanes (ps : depuis 2012 l’alien registration card n’est plus utilisée)
  • En cas de déménagement, n’oubliez pas de mettre à jour votre carte auprès de votre bureau d’immigration (vous avez 2 semaines pour effectuer le changement)

Puis-je quitter le territoire japonais durant mon working holiday ?

Jusqu’à récemment, le PVT était un visa à entrée unique. De ce fait, si vous étiez amené à quitter le Japon temporairement pour ensuite y revenir, vous auriez dû demander un autre visa : le “Re-Entry Permit”.
Sans lui, toute sortie était considérée comme définitive et votre visa était annulé.
Depuis juillet 2012, vous pouvez sortir du territoire sans avoir à demander de »Re-Entry Permit ».

Peut on aller un première fois au Japon avant d’effectuer son visa vacances travail ?

Une fois votre woking Holiday obtenu (ou votre PVT) sachez que vous ne pourrez pas aller au Japon sans enclencher votre visa vacances travail.
Dès votre passage aux douanes, c’est votre visa vacances-travail qui sera tamponné.
Même pour jouer au touriste avant de vous rendre sur place, vous ne pourrez pas y couper !

Ressources Annexes

Ambassade du Japon

a propos france japon

En savoir plus

Site officiel : cliquez-ici

Soutenez France Japon


Liste des documents vierges à remplir

Programme de séjour


Programme de séjour visa vacances travail japon

Modèle de programme séjour


exemple Programme de séjour visa vacances travail japon

Curriculum vitae


exemple Programme de séjour visa vacances travail japon

A Bientôt sur France Japon !

Recent Posts
Comments
pingbacks / trackbacks

Leave a Comment