Aujourd’hui, j’ai eu la chance d’assister à la projection du film « Le Coeur Régulier » de Vanja D’Alcantara avec Isabelle Carré.
Pour ceux qui n’ont pas encore entendu parlé du film,ce dernier s’inspire de faits réels et notamment de l’histoire de Yukio Shige.
Parce que j’aime aller au fond des choses, j’ai voulu en savoir plus sur cet personne qui a sauvé plusieurs centaines de vies du sucide.

Avant de m’attaquer au film … suivez France Japon et venez découvrir avec moi l’histoire de Yukio Shige

Le sucide au Japon : un fléau

Que ce soit à cause de la pression sociale, de problèmes au travail, des soucis familiaux ou de santé … plus de 28 000 nippons se sont donnés la mort en 2013 (soit 76 suicidés par jour).
Même si en 2011, la France, n’était pas très loin du Japon, ce dernier souffre toujours d’importants taux de suicides.
Hélas, il existe même des endroits « réputés » et connus des japonais qui n’hésitent pas à parcourir tout le pays pour venir mettre fin à leur vie.
Un peu comme la foret de Aokigahara qui est tristement connue pour le nombre de ses suicidées, l’histoire de Yukio Shige prend place dans un village au bord de la mer où de nombreuses personnes viennent s’y donner la mort en sautant des falaises.
Cette ville du nom de Tojinbo, est devenue un lieu « privilégié » pour ceux qui veulent mettre fin à leur jour essentiellement à cause d’une triste légende connue des nippons.

La légende raconte qu’un moine bouddhiste tomba éperdument amoureux d’une princesse.
Riche, belle et attirante, ses soupirants ont craint que la jeune femme s’entiche du moine.
Leur peur était elle, qu’ils décidèrent de le piéger et de mettre fin à sa vie en le jetant des falaises.
Plusieurs décennies après, Tojimbo s’est mis à « accueillir » un grand nombre de japonais en mal de vivre qui s’ôtèrent la vie en se jetant du haut des falaises.

Face au nombre grandissant de suicidés, Yukio Shige (un ancien policier à la retraite) décida d’arpenter régulièrement les falaises afin de secourir toutes ces âmes en peine et de les dissuader de sauter.
Parce qu’il ne supportait plus de repêcher tous ces cadavres quand il était encore en activité, il mit un point d’honneur à consacrer ses journées de retraité à la survie de ces hommes dont il ne connaissait rien mais qui allaient tout lui devoir.

Yukio Shige : un homme de coeur

Juste en leur parlant,en les écoutant sans les juger … il a empêché plusieurs centaines de personnes de se jeter dans le vide ces onze dernières années.
Alors qu’il aurait pu quitter l’ile et vivre une retraite paisible ailleurs, il a décidé de dévouer sa vie aux autres en devenant l’ange gardien des falaises de Tojinbo.
Une fois que Yukio Shige a empêché les personnes de sauter, loin de les laisser seules à leur triste sort, ce dernier les aide à résoudre leurs problèmes (quels qu’ils soient) et les prend en charge dans des appartements dédiés jusqu’à ce qu’elles arrivent à retrouver gout à la vie.

Aidé et soutenu par d’autres bénévoles, il a pu considérablement réduire le nombre de suicidés à moins de 15 par an.
Humble, réaliste et profondément humain malgré les centaines de vies sauvées, il déplore les dizaines de personnes qui malgré son aide ont fini par se donner la mort après avoir quitté Tojinbo.
Parce que sa volonté d’aider les autres est plus forte que tout, il continuera jusqu’à la fin de sa vie à arpenter tous les jours les falaises avec ses jumelles et ses bénévoles pour porter secours aux âmes en détresse, qui pour la grande majorité du temps ont surtout besoin d’être écoutées.

L’histoire de Yukio Shige adaptée à travers des reportages, romans et films

Aujourd’hui, l’histoire de ce gentil policier à la retraite a fait le tour du pays jusqu’à atteindre nos frontières.
Que ce soit par des interviews, des romans ou des films (cf le Coeur Régulier), la dévouement de Yukio Shige a fait l’objet de nombreuses mises à l’honneur et adaptations.

いつもお読みいただきありがとうございます

A bientôt et vive le Japon !

Sabrina

Yukio Shige en vidéo

Suivez France Japon sur Instagram !

Recommended Posts
Showing 4 comments
  • saint requier jean louis
    Répondre

    pour prolonger cet excellent article un livre « les évaporés du Japon  » aux éditions les arènes ou l’on nous comte un tout autre japon que celui des geek je dirais son coté sombre.

    • La petite Française de France Japon
      Répondre

      Bonsoir et merci beaucoup pour ce partage !
      J’avais entendu parlé de cet ouvrage il ne me reste plus qu’à le lire !

      Sabrina

pingbacks / trackbacks

Leave a Comment